La majorité des Français ont une préférence notable pour les placements financiers et les investissements immobiliers. Pourtant, investir dans une voiture ancienne peut être tout aussi intéressant. En effet, la valeur de ces automobiles augmente au fil des années et les propriétaires encaisseront une coquette somme à la revente. Avant de se lancer dans ce domaine, il est toutefois recommandé de s’informer davantage sur ce marché.

Investir dans une voiture de collection : un investissement rentable

Les personnes fortunées ne collectionnent pas les voitures anciennes par pure passion. Cela permet de diversifier le patrimoine et de réduire les charges fiscales. Ces véhicules ne sont pas pris en compte lors du calcul de l’impôt sur la fortune. Ce faisant, leur valeur augmente progressivement au fil des années. Ces automobiles constituent donc un actif très intéressant.

Contrairement aux idées reçues, ce type d’investissement est à la portée de tout le monde. Effectivement, les voitures populaires des années 80 et 90 se vendront plus cher dans les années à venir. Bien que les bénéfices encaissés soient moins élevés que pour la vente d’une auto à série limitée, cette opération reste profitable sur le long terme.

Avant de se lancer, les particuliers doivent bien s’informer sur ce marché. Le prestige d’une marque, l’histoire du fabricant ou encore certains détails mécaniques influeront sur la côte de l’engin. Ce type de placement s’adresse aussi aux passionnés de voitures d’époque. Le propriétaire doit conduire régulièrement le véhicule acheté. En enfermant l’auto dans son garage, elle s’usera bien plus rapidement. Pour toutes ces raisons, la passion de collectionner des voitures anciennes est indispensable.

Acheter une voiture de collection : les formalités à régler

L’achat d’une voiture de collection suit les mêmes procédures que pour l’acquisition d’une automobile classique. Dans la majorité des cas, les acheteurs n’ont à s’occuper de rien puisqu’ils sollicitent des concessionnaires spécialisées. Toutefois, si aucun professionnel n’intervient lors de la transaction, l’acquéreur devra régler les formalités d’immatriculation.

Pour circuler sur les routes françaises, la voiture doit être couverte par une assurance adaptée. Il existe de nombreuses formules destinées à ces catégories de véhicule. Néanmoins, les assureurs imposent quelques conditions. L’engin ne peut parcourir qu’un nombre précis de kilomètres par an. Si on dépasse le kilométrage annuel, les garanties offertes ne sont plus valables.

Toutefois, les collectionneurs n’ont que l’embarras du choix à ce sujet. Ils trouveront facilement un spécialiste de l’assurance de voiture de collection sur internet, à l’instar de Mascotte Assurances. Les courtiers et les établissements spécialisés possèdent leurs propres sites web. On y découvre toutes les formules proposées. Pour l’heure, les automobilistes cherchent surtout une garantie défense pénale et des primes d’assurance abordables. En dénichant la bonne adresse, on pourra bénéficier de tarifs dégressifs en fonction des options choisies.